lundi, 24 avril 2017 13:23

Récit d'une débutante en grande voie Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Récit d’une débutante en Grandes Voies – 15/16/17 avril 2017

Le stage Grandes Voies « débutants » commence par une matinée manip’ sur le site école de Terre Sacrée à Ajaccio.

Cabestan, autobloquant, relais, rappel, des mètres et des mètres de cordes  … Je m’y perds un peu …

Direction Tolla et sa via ferrata. L’objectif est de mettre en pratique les apprentissages du matin avec le confort rassurant des lignes de vie et des fers de la via mais aussi de se familiariser avec la verticalité.

Les cordées sont formées et motivées. Après une descente dans les gorges et les premières sensations sur le pont suspendu, les raides parois sont sous nos pieds. Waow ! C’est aérien voire plutôt gazeux mais la vue sur le barrage du lac de Tolla est sublime et les gorges du Prunelli magnifiques ! Ce n’est pas le moment d’oublier les manip’, il faut rester concentrée. Les encouragements de Guillaume, mon compagnon de cordée, et la présence de Christophe me feront passer un pas difficile et atteindre le sommet avec succès !

Le 2ème jour, le groupe se retrouve au col de la Tana à 975 mètres d’altitude. Le soleil et la motivation sont au rendez vous. Le rocher de granit U cantonu d’a Tana avec pilier, dalle, tafoni, dièdre et dévers nous fait face du haut de ses 1124 mètres. Christophe nous répartit dans les voies. Après un « check » gagnant avec Guillaume, je me lance dans L’arête de Zirubia par La Directe des Aullénois. Après une longue hésitation au dessus de la première dégaine, je trouve le rythme. Guillaume et moi avançons bien dans la voie. On apprend à communiquer et à se comprendre. Je me rends compte que le stress me rend amnésique des manip’ au relais … Les techniques de respiration et de concentration du Yoga favorisent le retour à la confiance en mes aptitudes. L’arrivée au sommet est un grand plaisir ! Il fait froid, le brouillard arrive, nos voix résonnent. On attaque notre descente en 2 rappels. Victoire !

La journée s’arrête ici pour mes vieilles douleurs et moi … Le reste du groupe entame une seconde ascension dans une brume bien accrochée dans Idem et Coralie-Rojan et son apou.

Au matin du 3ème jour, le temps est radieux. J’ai rendez vous avec le Rocher des Gozzi et sa falaise granitique de 220 mètres ! Au programme : Les Hurluberlus et La voie des Marmots. En bonus : Rotoloni (mais en partant, on ne le sait pas encore, il est farceur ce Christophe !). Après mon « check » de départ, je me lance dans Les Hurluberlus avec Claude. Mes pieds ont plus d’assurance et suis en confiance sur la dalle. Les manip’ sont plus fluides. Le langage grandes voies est acquis et efficace : « parti », « relais », « vaché », « bout », « avale », « libre », « sec », « mou », « hey ? oh ? y a quelqu’un ? » ! Les longueurs s’enchainent, on prend rapidement de la hauteur et le panorama devient merveilleux ! Un spuntinu sur la vire et on s’attaque à Rotoloni. Le rocher est beau et la voie superbe !

Un rappel un peu crispée, une virée dans le maquis, une rencontre avec des chèvres et quelques bobos plus tard, je regarde le Rocher des Gozzi qui se teinte de rouge sous le soleil couchant. Imposant et dominant la vallée. Je suis conquise et rêve d’un nouveau défi.

Un grand merci à Christophe qui a du être mouflon dans une vie antérieure ! Guillaume, Claude, Nathalie, Laëtitia, Charlotte, Sébastien, Emmanuelle et Alphonso, merci à vous pour ce moment de partage et de sensations !

 Merci à Berangere d'avoir bien et joliment voulu partager son expérience!

 

17904454 1673682692649027 180648510131414546 n

18011046 1673682852649011 222591396019631077 n

18056712 1673682322649064 286448207103778376 n

received 10155291909168993

gv

 

Lu 485 fois Dernière modification le lundi, 24 avril 2017 13:36

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.